< /head>

Les différents statuts de société et d’entreprise.

Vous avez sûrement déjà dû entendre différents termes liés au domaine professionnel, notamment pour une entreprise et une société

Des mots qui reviennent sans cesse mais qui parfois rendent une approche plus complexe face à ces mots qui nous interpellent lorsque l’on s’intéresse au sujet du monde professionnel.

Ces quelques mots vont vous être expliqué afin d’en apprendre davantage sur les formes juridiques ou les appellations des différents type d’entreprise ou de gérant.

Microentreprise : (appelé également TPE qui signifie très petite entreprise.)

Il s’agit d’une entreprise avec des spécificités bien claire.

  • Nombre d’employés inférieur à dix.
  • Chiffre d’affaire ne dépassant pas les 2 millions
  • Au niveau de la comptabilité, il faut un bilan inférieur à ce même nombre

ATTENTION, il ne faut pas considéré qu’une microentreprise est dirigée par un micro-entrepreneur.

Ce statut est utilisé pour désigner en France un type d’entreprise individuelle ce qui signifie qu’elle ne prend pas en charge des employés et qui est soumise à un régime sociale et fiscale bien spécifique.

Auparavant des termes comme : auto-entrepreneurs et micro-entreprise étaient liés ou synonyme à micro-entrepreneur.

Entreprise individuelle :

Entreprise dirigée par une seule personne. Celle-ci ne prend pas en charge des employés.

PME :

Petite-Moyenne entreprise.

Il s’agit d’une forme d’entreprise où le nombre d’employés est limité à moins de 500 individus.

Les grandes entreprises :

Au contraire des PME, on y retrouve plus de 500 employés et surtout que ce type d’entreprise est souvent représenté sur le marché internationale.

SPRL :  

Société privée à responsabilité limitée. Cette forme d’entreprise est généralement créé par une plusieurs personnes qui n’apportent que leur engagement financier et d’investissement.

Uniquement sous respects de certaines conditions, les droits des associés sont transmissibles.

SA :

La société anonyme. On y retrouve au minimum 2 investisseurs de capitaux pour le lancement de la société. Cette forme de société est couramment utilisée par les grandes boîtes ou également les PME.

SPRL-S :

Société privée à responsabilité limitée-Starter. Type de société dédiée uniquement aux personnes souhaitant ouvrir une société mais qui n’ont pas les ressources financières nécessaire pour la création de leur futur entreprise.

De plus, cela permet au futur gérant d’écarter les ressources financières et matérielles de la famille, à l’abri d’une éventuelle faillite.

SNC :

Société en Nom Collectif. Contracté par des associés solidaires et responsables, la SNC a pour but d’effectuer soir une activité sociale soit commerciale sous une dénomination sociale . Chacune des décisions sont prises en accord de tous les membres de la SNC.

SCRL ou SCRI :

Société coopérative à responsabilité limité/illimité. Il s’agit de société où les travailleurs ont tous des buts et des valeurs similaires. Une des caractéristiques de ce type de société est que on peut retrouver un capitale non déterminé et un nombre d’employé non définis également.

SCS :

Société commandite simple. Type de société regroupant deux catégories d’associés distinctes. D’une part les associés commandités qui gèrent la gestion de la société. D’autre part, les associés commanditaires qui sont des bailleurs de fonds mais qui n’ont aucun droit dans la gestion de la société.

SCA :

Société commandite par action. Il s’agit du type de société qui unis au minimum un associé et son gérant en une forme juridique unique appelé « commandité ». Cette forme de société contractent les différents associés commandités et commanditaires.

Distinction entre l’entreprise individuelle et la société.

1) L’entreprise individuelle :

Il s’agit d’une méthode plus simple pour pratiquer une profession de manière indépendante.

En effet, cette façon d’exercer une profession ne nécessite pas un capital de départ.

Vous êtes votre propre chef d’entreprise et vous ne devez de comptes à personnes et vos coûts permettant le fonctionnement ainsi que la constitution de votre entreprise sont très faibles.

Ces éléments permettent à n’importe qui de pouvoir entamer une activité professionnel et ce rapidement et à moindre coûts et pour votre propre compte.

La comptabilité est très simplifié pour ce type d’entreprise.

2) La société

Au contraire de l’entreprise individuelle, la société nécessite un capital de départ afin d’en assurer la création. Il faut ajouter à cela l’importance d’un plan financier qui est indispensable également pour la constitution de la société.

Il est indispensable pour une personne souhaitant ouvrir une société fasse appel à un notaire afin qu’il puisse intervenir pour différentes raisons.

Contrairement à l’entreprise individuelle, la société nécessite plus de travail et de tâches administratives.

De plus, la partie comptabilité est beaucoup plus complexes et demande aussi plus d’information et de rapport à rendre, notamment les bilans annuels à la banque nationale.

Ajoutez à ça, les obligations juridiques auxquelles doit faire face un responsable d’une société.